Alliance Biblique Française
Qumrân dans la traduction de la Bible
Lire la Bible
Lire la Bible
Lire la Bible
L’histoire de la Bible
Pour participer à l’aventure de l’ABF
La Bible dans le monde
Ressources bibliques - 2010-02-10 | Sondage : les Français et la Bible - analyse

8 février 2010 - Pour beaucoup de Français, la lecture de la bible présente un intérêt religieux et spirituel, mais également culturel, littéraire ou historique. Selon l’enquête réalisée par Ipsos pour l’Alliance biblique française à l’occasion de l’inauguration de sa nouvelle exposition culturelle itinérante « La Bible, patrimoine culturel de l’humanité » le lundi 8 février à la Maison de l'UNESCO, 37% des sondés possèdent une bible chez eux, mais très peu la lisent régulièrement.

Les principaux enseignements de l'enquête

Près de quatre Français sur dix possèdent une Bible.

Près de quatre Français sur dix (37%) déclarent aujourd’hui posséder une Bible au sein de leur foyer, 11% d’entre eux en possédant même plusieurs. La comparaison de ces résultats avec ceux d’une étude menée en 2001 par l’institut CSA[1] montre que le nombre de Français détenant une Bible est en très léger recul. De fait, à l’époque, 42% des personnes interrogées disaient posséder une Bible (-5 points).

Fort logiquement, les catholiques pratiquants sont plus nombreux à être en possession d’une Bible (78%). Mieux encore, un tiers des catholiques pratiquants ont plusieurs bibles au sein de leur foyer. On note par ailleurs que les personnes d’une autre religion que la religion catholique sont un peu plus nombreuses (40%) à avoir au moins une Bible que les Catholiques non pratiquants (36%). Ce sont essentiellement les personnes de religion protestante et juive (ces chiffres doivent être interprétés avec prudence en raison de la faiblesse des effectifs).

L’âge constitue également un facteur particulièrement clivant : 48% des personnes âgées de 60 ans et plus détiennent une ou plusieurs bibles quand 29% des moins de 25 ans et 31% des moins de 35 ans sont dans le même cas.

Si la fréquence de lecture de la Bible connaît une très légère érosion auprès de l’ensemble des Français, elle tend à sensiblement s’accroître auprès des possesseurs de Bible.

Un quart des Français (26%) disent lire la Bible mais à des fréquences extrêmement différentes : 3% la lisent tous les jours ou presque, 2% au moins une fois par semaine, 2% entre une et trois fois par mois, 9% quelques fois par an et 10% moins souvent. Ici encore, en termes de tendance, on note une très légère baisse de la fréquence de lecture par rapport à 2001 : 28% de l’ensemble des Français déclaraient alors lire la Bible (-2 points).

A l’inverse, il apparaît que les personnes possédant une Bible ont tendance à la lire davantage : si 56% des possesseurs d’une Bible déclaraient la lire en 2001, ils sont désormais 62% (+6 points). Ces résultats sont particulièrement intéressants et tendraient à montrer qu’auprès des personnes sensibilisées à la lecture des textes, l’intérêt est devenu légèrement plus fort.

Les catholiques pratiquants sont en toute logique les lecteurs les plus assidus (68%). Près d’un Catholique pratiquant sur deux (18%) la lit même au moins une fois par semaine. Plus d’un tiers des personnes d’une autre obédience religieuse lisent la Bible (35% parmi lesquels 15% la lisent au moins une fois par semaine) contre 22% des Catholiques non pratiquants, ces derniers étant seulement 1% à la lire au moins une fois par semaine.

Enfin 20% des moins de 25 ans lisent la Bible contre 35% des plus de 60 ans.

Pour beaucoup, le principal intérêt de la lecture de la Bible n’est pas seulement religieux et spirituel 

Certes, pour près de la moitié des Français interrogés (46%), le principal intérêt que l’on peut retirer de la lecture de la Bible est d’ordre religieux ou spirituel. Toutefois, aux yeux de 43% des Français, la lecture des textes peut être intéressante pour d’autres raisons : pour 26% d’entre eux, sa lecture présente principalement un intérêt culturel ou littéraire et pour 17% un intérêt historique.
 
Les Français sont donc partagés sur l’intérêt principal que l’on peut retirer de la Bible, exception faite des catholiques pratiquants et des personnes d’une autre religion qui privilégient massivement son intérêt religieux ou spirituel (respectivement 79% et 68%). Il est aussi particulièrement intéressant de noter que rares sont les personnes interrogées avouant que la lecture des textes n’a pour eux aucun intérêt (religieux, culturel ou historique). Les non-croyants considèrent aussi dans leur très grande majorité que l’on peut retirer un intérêt de la lecture de la Bible. Ils privilégient ses apports culturels et littéraires (33%) mais ne négligent pas non plus les attraits spirituels et religieux (31%) ou historiques (20%). Seulement un non croyant sur dix estime que cette lecture n’a aujourd’hui aucun intérêt (10%).

Alors que la majorité des Français considère que la Bible est une référence culturelle relativement peu présente dans la société actuelle…

Seuls 27% des Français considèrent que la Bible est aujourd’hui une référence culturelle très (4%) ou plutôt (23%) présente dans la société française quand la majorité (66%) pense le contraire. Un quart des personnes interrogées considèrent même qu’elle n’est pas du tout présente. Les catholiques pratiquants se montrent logiquement plus optimistes : 40% ont le sentiment que la Bible reste aujourd’hui une référence culturelle.

Fait notable, les jeunes on davantage tendance à juger que la Bible est une référence culturelle actuellement présente dans la société française que les personnes âgées de 60 ans et plus (35% contre 26%). Ces dernières ont en effet pour la plupart connu une société dans laquelle la Bible et la religion catholique en général étaient plus présentes. Leurs réponses traduisent probablement leur sentiment que cette présence s’est amoindrie aujourd’hui.

…paradoxalement, la plupart des personnes interrogées connaissent relativement bien les épisodes bibliques.

Pourtant, dans les faits, nos concitoyens font preuve d’une connaissance relativement importante des différents épisodes de la Bible. Qu’ils soient issus de l’Ancien ou du Nouveau Testament, ils sont largement connus du grand public.

Sur quinze épisodes testés, issus à la fois de l’Ancien et du Nouveau Testament, douze d’entre eux sont connus de la majorité des Français. On note surtout qu’il n’y a pas vraiment de prééminence d’un Testament sur l’autre.

Parmi les épisodes les plus connus, la 1ère place revient à celui concernant Marie, Joseph et la naissance de Jésus (91% le connaissent – 74% disent connaître assez bien l’histoire et 17 % de façon peu précise), la fête de Noël y est aussi certainement pour une part. En 2ème place, on trouve un épisode de l’Ancien Testament, en l’occurrence l’épisode de l’Arche de Noé (91% dont 66% précisément). En 3ème place, on trouve un nouvel épisode du Nouveau Testament, la mort et la résurrection de Jésus (88% dont 70% affirment bien connaître l’histoire). Le 4ème épisode le plus cité est celui concernant Moïse, les plaies d’Egypte et le passage de la mer rouge (83%). Puis viennent le combat de David contre Goliath (5ème place - 81% des interviewés) et l’épisode d’Adam et Eve et le serpent (connu de huit Français sur dix). On note que certains passages arrivent loin derrière et de façon quelque peu surprenante. Le meurtre d’Abel par Caïn figure parmi les épisodes les moins connus (11ème place – 59% en ont déjà entendu parler et parmi eux 37% connaissent plutôt bien l’histoire). Il n’en reste pas moins vrai que rares sont les épisodes totalement méconnus. Certes, certains ne sont connus que d’une minorité. C’est le cas de Jonas dans le ventre du poisson (seulement 42% le connaissent). L’histoire de l’apôtre Paul et le Chemin de Damas (41%) ainsi que les malheurs de Job qui clôt le classement (31%).

On notre surtout que le niveau de connaissance est relativement homogène au sein de l’ensemble des catégories de la population française, même si logiquement il est plus important chez les plus âgés (en moyenne 11,5 épisodes connus chez les 60 ans et plus) que chez les plus jeunes (8,9 pour les moins de 35 ans). Surtout, non note que le nombre moyen d’épisodes connus par des personnes se déclarant être sans religion est seulement légèrement moins important que celui annoncé par les catholiques pratiquants (8,3 contre 10,6).

Ainsi, quoiqu’ils en disent, même s’ils ont le sentiment que la Bible est aujourd’hui relativement peu présente au sein de la société française, le fait est que les Français la connaissent relativement bien. Paradoxalement, on a le sentiment que de ce point de vue, ces textes restent assez présents au sein de notre société.  

Source : Ipsos



Lien vers le site de BibliO
Lien vers le site de BibliO
BIBIO
Sept paroles de Jésus en croix Catalogue
Sept paroles de Jésus en croix
45 min
14.25 €


Atelier Bible<br>activités manuellesCatalogue
Atelier Bible
activités manuelles

32 pages
7.13 €


L‘extraordinaire histoire de Pâques Catalogue
L‘extraordinaire histoire de Pâques
28 pages
8.17 €


La Sainte BibleCatalogue
La Sainte Bible
1607 pages
17.10 €


Ancien Testament interlinéaire hébreu-français<br>Une première dans le monde francophone !Catalogue
Ancien Testament interlinéaire hébreu-français
Une première dans le monde francophone !

2844 pages
101.18 €